25.02.2010 09:50:44   /   bonus.ch - News   /   Assurance

Retour des médecines alternatives

Le comparatif des primes d'assurance-maladie, les conseils et astuces vous aideront à trouver une caisse-maladie adaptée à vos besoins et à réaliser des économies.

Santé - Didier Burkhalter serait favorable à la réintégration de certaines disciplines complémentaires dans l’assurance de base.

Les efforts en vue de la réintroduction de l’homéopathie ou de la phytothérapie dans le catalogue des prestations remboursées par l’assurance de base repartent de plus belle. Les demandes des cinq sociétés de médecine complémentaire concernées seront déposées d’ici à fin avril.

Le conseiller aux Etats Rolf Büttiker (PLR/SO) s’est dit hier «optimiste», au lendemain d’une rencontre avec Didier Burkhalter et le nouveau directeur de l’Office fédéral de la santé publique, Pascal Strupler. Pour lui, le conseiller fédéral neuchâtelois semble décidé à appliquer la volonté populaire, qui s’est exprimée par un oui à 67% à l’article sur les médecines complémentaires en mai 2009.

La réunion avec le ministre de la Santé s’est tenue en présence d’un groupe parlementaire soutenant les médecines alternatives. L’atmosphère a nettement changé par rapport à l’attitude réticente de son prédécesseur Pascal Couchepin, a déclaré à l’ATS M.Büttiker.

Branche obligatoire

Les sociétés d’homéopathie, de thérapie neurale, de phytothérapie, de médecine anthroposophique et de médecine traditionnelle chinoise vont déposer prochainement leurs demandes en vue d’être réintégrées dans les prestations remboursées par les caisses.

Didier Burkhalter compte ensuite faire procéder à un examen attentif mais rapide de ces requêtes, a relaté M.Büttiker. Le service de presse du conseiller fédéral n’a pour sa part pas voulu commenter ces informations.

Le groupe parlementaire espère en tout cas que l’analyse sera confiée à des experts indépendants, la commission compétente étant à ses yeux trop centrée sur la médecine classique et ne maîtrisant pas le dossier des thérapies alternatives, écrit-il dans un communiqué.

Didier Burkhalter s’est aussi montré ouvert à d’autres requêtes. Le Conseil des Etats débattra en mars d’une motion demandant que la médecine complémentaire devienne une branche obligatoire dans la formation des médecins et dentistes. Le conseiller fédéral entend aussi examiner la possibilité de faciliter le système d’autorisation des médicaments alternatifs.

Environ 20000 thérapeutes non médecins et quelque 3000 médecins utilisent aujourd’hui près de 200 techniques alternatives en Suisse. Seuls l’acupuncture médicale et certains médicaments sont pris en charge par l’assurance de base. Les autres prestations doivent être payées par les patients ou remboursées par une assurance complémentaire. - ats

Source : Le Matin, février 2010

     

 
Politique de diffusion pour notre rubrique "news"  

Assurance maladie

 

Comparatif des primes d'assurance-maladie

Comparez gratuitement vos primes d'assurance maladie et économisez!

Publicité

Nos coordonnées

 

bonus.ch SA
Av. de Beaulieu 33
1004 Lausanne, Suisse
Tél : +41 (0)21 312 55 91

Nous contacter
Patrick Ducret, notre directeur

Patrick Ducret sur Google+

Notre mission, vous faire économiser

Infos consommateurs

Ne ratez aucune occasion d'économiser. Recevez nos comparatifs, conseils et astuces dans les domaines tels que l'assurance, la finance, produits de consommation et bien plus...

Rejoignez la communauté

Restez à l'affût, retrouvez tous les conseils et astuces pour économiser sur :

bonus.ch sur facebook @bonusNewsFR sur Twitter bonus.ch youtube S'abonner à notre flux RSS

bonus.ch vous a été utile ? Recommandez le site à un ami

A propos de bonus.ch

Qui est bonus.ch ? Comment fonctionne les comparatifs ? Demande de presse, partenariat, publicité, ...

Toutes les infos sur bonus.ch

© 2004-2017 copyright bonus.ch SA  -  Plan du site