01.07.2011 09:39:24   /   bonus.ch - News   /   Assurance

Catastrophes naturelles et nucléaires : assuré ou pas ?

Le comparatif des primes d'assurance-maladie, les conseils et astuces vous aideront à trouver une caisse-maladie adaptée à vos besoins et à réaliser des économies.

Un an après la perturbation du trafic aérien européen par l'éruption du volcan Eyjafjöll, au printemps 2010, le volcan Grimsvötn provoque, à son tour, la fermeture de l'espace aérien islandais. En Nouvelle-Zélande, une tornade a causé des sérieux dégâts au début du mois de mai, alors qu'au sud-est des États-Unis une série de tornades frappe plusieurs états. Sans oublier le séisme couplé de dommages nucléaires au Japon, en mars 2011. Que faire si une de ces catastrophes naturelles frappe votre destination de voyage ? Face à ouragans, tsunamis, séismes, éruptions volcaniques ou tornades, qu'en est-il des couvertures d'assurance ?

Assurances voyage et désastres naturels : exclusions et extensions
Devoir renoncer au voyage prévu est souvent inévitable en cas de catastrophes naturelles dans le lieu de destination. Si le voyageur se trouve déjà sur les lieux lorsque l'événement arrive, il peut être contraint à un séjour d'une durée indéterminée, faute de pouvoir poursuivre son parcours ou revenir en arrière. Il est également possible qu'une modification des plans de voyage ou des moyens de transport s'avère nécessaire pour le retour dans son pays. En ce qui concerne les voyages en avion, la compagnie aérienne assure souvent un retour, bien que tardif, au passager. Certaines compagnies offrent des nuitées gratuites dans un hôtel ainsi que la restauration en cas d'attente forcée. Quant aux polices souscrites auprès des assurances voyage, dans un cas de catastrophe naturelle elles sont souvent lacunaires. La catégorie des cas de force majeure ne profite en effet d'aucune obligation juridique quant à un dédommagement de la part de l'assureur. Dans nombre des cas, les événements tels que séismes, éruptions volcaniques et sinistres liés à l'atome sont tout simplement exclus de la couverture de base de l'assurance voyage. Il existe des exceptions mais, dans tous les cas, avant votre départ, il faut impérativement lire attentivement les conditions de votre police d'assurance et ne pas hésiter à demander des précisions si elles ne sont pas suffisamment détaillées.

Pour pallier à cette exclusion, certains assureurs proposent désormais une extension « catastrophes naturelles » / « volcans » combinée à une assurance voyage, ou encore une couverture « all risk » permettant de se prémunir contre de tels incidents. Une catastrophe naturelle peut paralyser pendant des jours voire des semaines la région touchée et empêcher tout déplacement. Ces nouvelles polices donnent droit à une assistance, aux frais qu'implique l'attente d'un départ (hébergement, nourriture et frais de communication inclus) à concurrence d'un montant déterminé par personne. De plus, certaines fois, la réservation d'un retour imprévu est également prise en charge. Renseignez-vous auprès de votre assureur au sujet d'une éventuelle extension, et faites attention : souvent, il faut impérativement passer par la centrale d'alarme de l'assureur si l'on veut bénéficier d'une indemnisation ! Il est donc indispensable, en cas de problèmes, de vous adresser tout d'abord à l'assurance auprès de laquelle vous avez souscrit votre police.

Garantie contre catastrophes avec sa carte de crédit ?
Les cartes de crédit, quant à elles, proposent en principe une assurance annulation et assistance, mais elles émettent également des réserves pour les catastrophes naturelles, qui font souvent partie des événements exclus même dans les polices des cartes haut de gamme. Afin de savoir quelles sont les couvertures dont vous bénéficiez avec votre carte de crédit, parcourez les conditions générales de votre contrat. Pour plus de renseignements, contactez le service à la clientèle de votre carte !

Catastrophe nucléaire : un cas particulier
Le risque nucléaire est généralement exclu des contrats d'assurance. Le cas échéant, même une assurance rapatriement ne sera d'aucun secours financier aux ressortissants. Dans un cas tel que celui du Japon par exemple - un séisme suivi de préjudices nucléaires – l'assuré se verra refuser une indemnisation de par la clause nucléaire en cause. Par contre, certaines compagnies d'assurance indemnisent en cas d'accident de santé provoqué par la catastrophe. Les frais d'une personne malade dont l'état de santé est aggravé par la radioactivité seront donc en principe pris en charge. Toutefois, une personne irradiée ou courant le risque de l'être ne peut être rapatriée, à cause du risque d'éventuelles contaminations. Malgré que l'exclusion du risque nucléaire soit pratiquement universelle dans les contrats d'assurance, en cas de désastre il est conseillé d'adresser une demande auprès de son assureur, car dans ces situations particulières, les requêtes sont souvent traitées au cas par cas.

Agents d'information à consulter avant un départ

En Suisse, des instances de recommandation se chargent de maintenir les voyageurs informés de l'état de danger des pays à risques, et ce de façon quotidienne. Avant de partir, il est donc recommandé de se conformer aux instructions et aux règles de conduite dictées par ces autorités, dans la mesure où leur parole a un poids sur une éventuelle indemnisation de la part de l'assureur. Si aucune contre-indication n'a été donnée par le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), les frais d'annulation dans les cas prévus par le contrat d'assurance vous reviennent. De la même façon, dans le cas d'un risque de contamination ou d'épidémie, la prise en charge des frais d'annulation ne sera effectuée qu'à condition que l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) n'ait pas expressément recommandé de ne pas voyager dans le pays en question. Des indications figurent également dans les rubriques d'actualité des sites des compagnies d'assurance. D'autres informations utiles sont recueillies par l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC). En ce qui concerne le risque nucléaire, l'instance à laquelle recourir est la centrale nationale d'alarme (CENAL), accompagnée de l'office fédéral de la protection de la population et l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire. Pour vous maintenir régulièrement informés d'une situation de risque, les sites des ambassades suisses du pays en question sont aussi à votre disposition.

Avant de partir, conservez les numéros d'urgence, ainsi que les contacts des organes informateurs. Enfin, parcourez les conditions contractuelles convenues avec votre assureur afin d'éviter toute mauvaise surprise !

Source : bonus.ch, juillet 2011

     

 
Politique de diffusion pour notre rubrique "news"  

Assurance-voyage

 

Comparatif des primes pour l'assurance voyage annulation et assistance.

Trouvez l'assurance voyage (annulation et assistance) la plus adaptée à l'aide de notre comparatif !

Publicité

Nos coordonnées

 

bonus.ch SA
Av. de Beaulieu 33
1004 Lausanne, Suisse
Tél : +41 (0)21 312 55 91

Nous contacter
Patrick Ducret, notre directeur

Patrick Ducret sur Google+

Notre mission, vous faire économiser

Infos consommateurs

Ne ratez aucune occasion d'économiser. Recevez nos comparatifs, conseils et astuces dans les domaines tels que l'assurance, la finance, produits de consommation et bien plus...

Rejoignez la communauté

Restez à l'affût, retrouvez tous les conseils et astuces pour économiser sur :

bonus.ch sur facebook @bonusNewsFR sur Twitter bonus.ch youtube S'abonner à notre flux RSS

bonus.ch vous a été utile ? Recommandez le site à un ami

A propos de bonus.ch

Qui est bonus.ch ? Comment fonctionne les comparatifs ? Demande de presse, partenariat, publicité, ...

Toutes les infos sur bonus.ch

© 2004-2017 copyright bonus.ch SA  -  Plan du site